14 avril 2013

La tyrannie du cool (3)

Le renversement de toutes les valeurs, et l'altération du sens des mots - tels sont les principales conséquences du règne du marketing. C'est bien connu, quand on entend 'l'amour ne s'achète pas. Pour le reste, il y a une carte bancaire', le message est clairement que la carte bancaire permettra d'acheter l'amour... Que penser alors des slogans du style : 'venez comme vous êtes', 'exprimez-vous', 'you're born this way', 'pensez différent', 'soyez vous-mêmes'etc. ? C'est une sorte d'impératif paradoxal : une injonction collective à... [Lire la suite]
Posté par A_M_ à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2013

La tyrannie du cool (2)

Bien sûr, il y a toujours eu des effets de mode, des effets de groupe et d'exclusion. Mais avec la tyrannie du cool, on passe à une autre échelle, et surtout, à une sujétion complète de ce phénomène à l'uniformisation des modes de vie et à l'exportation d'un mode de vie américain basé sur la consommation et le marketing. Le cool: notion plastique, à la fois vague et précise dans la tête des gens - un peu comme la féminité, la virilité, etc. C'est un mot américain (anglais?) relativement récent. Je pense qu'on peut dire que la... [Lire la suite]
Posté par A_M_ à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2013

La tyrannie du cool

La tyrannie du cool - un paradoxe ? Vraiment ? Tout le monde est cool, tout le monde doit être cool. Et malheur à celui qui ne se plie pas a la règle - il sera exclu. Non, même pas exclu car le cool est tolérant, ou en tout cas pas explicitement. Le racisme c'est pas cool. Mais le non-cool est invisible, ringard, prise de tête, ridicule - selon les cas. L'idée même qu'on ne puisse pas vouloir être cool paraît difficile à concevoir. C'est comme un grand rite de passage. Facebook et instagram sont la pour vérifier la conformité des... [Lire la suite]
Posté par A_M_ à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2013

Effets Secondaire, Soderbergh

Sur un scénario à la Diaboliques, je retiens surtout l'esthétique vaporeuse. Une esthétique à la '5D' du nom de cet appareil photo qui fait caméra : faible profondeur de champ, nombreux inserts, point un peu flottant au point que le sujet est presque flou parfois (volontairement?). Et ce qui va avec : les couleurs pastel, désaturées, avec beaucoup de lumières naturelles. Et enfin, plus original : le montage et la narration, très distantes. C'est difficile à définir. On sent l'art d'un réalisateur confirmé qui manipule la matière... [Lire la suite]
Posté par A_M_ à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,