4Quartett est un opéra adapté de Quartettt, une pièce de théâtre de Heiner Müller, elle-même librement adaptée des Liaisons Dangereuses.

Je n'ai pas du tout aimé cette pièce, mais il faut surtout que je dise pourquoi.

Je n'ai pas les connaissances pour juger la musique en toute connaissance de cause. Je peux juste dire qu'au bout d'un moment, la musique cacophonique tape sur les nerfs, surtout quand les moments possiblement les plus intenses ou les plus émouvants n'ont aucun rapport avec le texte et le récit : ça n'aide absolument pas à entrer dans l'histoire. Même si Written on Skin est très contemporain lui-aussi, je n'avais pas du tout eu cette impression. Mais c'était aussi qu'il y avait une histoire...

Pour ce qui est du texte, je suis plus apte pour juger. Et c'est du n'importe quoi. Du pseudo-intellectuel fumeux teinté de pose d'avant-garde néofestive et pseudo-rebelle. Des Laisons Dangereuses a été soigneusement écarté tout ce qui en faisait l'intérêt, le charme, la saveur, la force : plus de psychologie (ce doit être ringard), plus d'art du dialogue (c'est mieux d'accumuler les métaphores), plus de contexte historique (ou alors réduit à quelques clichés caricaturaux). Juste une accumulation de métaphores, des personnages réduits à quelques traits grossiers.

Luca+Francesconi+lucafrancesconiPourtant, sur le papier, il y avait de quoi faire un huis-clos passionnant : Merteuil et Valmont dans une seule pièce, se séduisant et s'affrontant, puis jouant tour à tour les rôles de Tourvel et Volanges, échangeant leur rôle, et chaque nous jeu de rôle ne fait que poursuivre et intensifier leur rapport de force. Mais tout cela est réduit à néant par un fatras de déclamations pseudo-philosophiques.

 

Extraits du synopsis :

"Il semblerait que Merteuil se masturbe."; "La bête symbolise le peuple, ce qui est pauvre, les employés...", "Ils brisent ce qui est conventionnel : la tension érotique entre eux est évidente, bien que non effective.", "Jeu ambigu : Merteuil a-t-elle réellement tué Valmont ?", "Fin ouverte, les doubles de Merteuil sont sur scène, chacun dessinant une fin différente."